Et si on se disait la vérité ?

Vérité et paternalisme

N’y a-t-il pas un risque de confusion avec le paternalisme ?

Il y a une grande différence entre une approche fondée sur la vérité et le paternalisme. Le paternalisme repose sur une volonté de symbiose à tout prix, symbiose qui empêche de voir les problèmes qui risquent de porter atteinte à la solidarité.

Si je suis seul à constater un problème dans un contexte paternaliste, je risque de ne pas oser l’exprimer en équipe par peur de rompre cette solidarité, et de devenir, de fait, le mauvais élément de l’équipe, la personne « à abattre ».
Alors qu’il se peut que je sois finalement le seul à porter un regard de lucidité sur la situation, le seul à porter un regard sain sur le système.
La vérité suppose, elle, un rapport d’égalité. Cela suppose par exemple que le manager soit attentif à la relation qu’il établit avec les membres de son équipe (pas de passe droits, pas de « préférences », pas de jeux de pouvoir, …) .

Il n'y a pas encore de commentaire...

Participez à la discussion !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*